ACTUALITES

Clap de fin « Kocc Barma passe aux aveux» le nouveau message de “Badienou Gokh” qui a poussé Kocc Barma « NEEKO DEMNA »

A la surprise générale, le fameux Kocc Barma, administrateur du site sénégalais pour adultes, a annoncé sa retraite à travers un communiqué que GALSEN221 vous a proposé de découvrir en exclusivité plus tôt. S’il a brisé le silence sur les raisons qui l’ont motivé, “Kocc” a également dévoilé le nouveau message de la désormais célèbre “Badienou Gokh” à l’origine de sa ferme décision de se retirer.

Pour rappel, la même “Badienou Gokh”, comme il l’a affectueusement surnommée, était déjà à l’origine du retrait temporaire de Kocc il y a de cela quelques jours. Cette fois, il semble assurer que la bienfaitrice ait réussi à convaincre celui qui est devenu une véritable star au Sénégal… sans être connu.

« Kocc Barma » de Seneporno annonce sa retraite définitive et la clôture volontaire de son compte Snapchat suivi par plus de 100000 personnes. L’information est  donnée par Les Échos,.

« Kocc Barma » donne ses raisons : « La mission d’éclairer et de montrer le vrai visage du Sénégalais lambda est arrivée à son terme. Surtout que des personnes utilisent mon nom pour faire chanter, violer et soutirer de l’argent ».

A rappeler qu’au détour d’un long échange avec une dame présentée comme une « Badiénou Gokh », « Kocc Barma » de Seneporno avait décidé de prendre une « pause ». Et, il n’écartait  pas de prendre sa retraite. Ce, après avoir été touché par les paroles de son interlocutrice, qui « plaidai(t) la cause des femmes ».

Le faux Kocc Barma, administrateur du site Senporno, arrêté par la Division des investigations criminelles (Dic) a décidé devant de quitter les réseaux sociaux et de prendre sa retraite numérique. «Je ne diffuserai plus de Sextape», a-t-il dit, faisant une confidence. «La mission est allée jusqu’à ce que des personnes utilisent le nom de Kocc Barma pour faire chanter, violer, soutirer de l’argent.» Lui qui se croyait investi d’un rôle de vilipender le comportement a dit arriver à ses fins dans le journal Les Echos. «La mission d’éclairer, de montrer le vrai visage du Sénégalais lambda est arrivée à son terme. Kocc n’existe plus. J’ai clôturé volontairement mon compte Snapchat suivi par plus de 100.000 personnes. Seneporno, c’est comme Youtube. N’importe qui peut publier une vidéo, mais…»

Articles similaires

Écrire un commentaire

Fermer